Black P.Stones (Jungles)

Black P. Stone aussi appelé Black P. Stone Nation (souvent abrégé en BPS ou BPSN) est un gang de rue d'origine Afro-américaine originaire de Chicago dans l'Illinois.


    Thread du projet

    Partagez
    avatar
    Raheem Kerwoods
    Admin

    Messages : 13
    Date d'inscription : 30/12/2015

    Thread du projet

    Message par Raheem Kerwoods le Mer 30 Déc - 17:07

    Le terme Black P.Stones (Jungles) fait référence au fameux mouvement les Black P.Stones, autrement dit "BPSN" ou meme "BPS".
    Ce mouvement a vu le jour vers la fin des années 1950. Il y a 7 branches du gang : les Gangster Stones, Jet Black Stones, Rubinite Stones, Familia Stones, Puerto Rican Stones, Corner Stones et les Black P. Stones. Toutes ces branches sont pour la plupart fractionnées en plusieurs groupes et chacun de ces groupes compte entre 10 et 50 membres.

    Jee, Mike et Rah, l'une des tètes du mouvements. (partant de gauche a droite)
    Tout commence avec une bande de pote, basé dans le quartier de Willowfield, dans le sud-est de Los Santos. Ils ont pour la plupart entre 15 et 17 ans.Ils passent leurs temps à traînés dans les rues, en quête d'argent, et de pouvoir. Ils vivent dans des quartiers défavorisés entourés de criminels réputés pour être extrêmement violent. Ils sont plutôt discret et ne cherche pas à attiré l'attention des différents gangs aux alentours du quartier.
    Willowfield, qui est réputé pour ces plusieurs drames, et meurtres, il est comme le nid des gangsters de Los Santos.
    Durant les derniers mois, plusieurs arrestations ont eu lieux dû à un gang local, et plusieurs jeunes sont morts sous les balles des gangs rivaux et des forces de l'ordres. Le ghetto redevient calme petit à petit, et les habitants recommencent à sortir l'esprit tranquille. Aujourd'hui, le gang laisse un passé douloureux et triste, beaucoup d'enfant du quartier ont perdu un être chère à leurs yeux dans cette histoire, des frères, des sœurs, des amis, de la famille, certains parlent de vengeances, et d'autres parlent de paix. La confusion s'installe, et pour combien de temps le quartier va resté paisible, car rares sont ceux qui viennent sur Willowfield pour passé du bon temps, les rues sont infestés de junkies, et de trafiquants en tout genre. De nombreux jeunes essaient de renoués un lien avec les agents du LSPD, et tentent de se rendre à l'évidence, la guerre des gangs est bien trop loin pour eux, et qu'il faut désormais préparé un nouvel avenir pour les générations futures.
    Ils ont plusieurs handsings, ou l'on peux distinguer les différents membres et représentants de l'organisation, comme on peux le voir sur ce tag suivant;
    (Wilfried XII Av, 125th)
    Ou meme sur ce graffiti réaliser par l'un des habitants d'un quartier ou régne le mouvement Black P.Stones (Jungles);
    (Accacia Street, 35th)
    Le mouvement a pas tarder a faire parler de lui, notamment sur Los Santos Times (un des journaux les plus connus, et numéro 1 en information), Il a affirmé avoir constater une monté du taux de criminalité au centre ville à West Adams et la zone appelée Jungles, officiellement connue sous le nom de Baldwin Village, quartier ayant connu 28 meurtres et plus de 1 500 assauts entre 2000 et 2005.

    Le 30 décembre 1962; Plusieurs coups de feu, au cœur de Baldawin Village vers les coups de 2h30 la veille du réveillon, après l'arrivé des forces de l'ordre, ils ont quadriller tout le périmètre, et lancer une enquête de 13h, les résultats étaient tragique; 7 morts, et 60 blessés dont 3 étaient dans un état critique.
    Il s'agirait en réalité d'un règlement de compte, le mouvement des Black P.Stones (Jungles) auraient eu des embrouilles avec leur principaux rivaux les Folks Nations, en effet c'était stratégique de choisir la date du 30 décembre, autrement la veille du réveillon de l'année 1963.
    OOC:
    C'est un projet pluriethnique, mais nous sommes pour la plupart des afros-américains vivant dans les quartiers sensibles de Los Santos. Nous sommes entourés par plusieurs gangs et nous devons joués la crainte de ces gangsters qui sont réputés pour être violent et cruelle. Nous sommes juste une bande de pote vivant dans des vieux HLM, où la violence est roi. Le comportement avec la police doit être irréprochable, car IRL les forces de l'ordres sont très respectés vu la préventions qu'ils mènes dans les ghettos. Ceux qui s'amuseront à les provoqués inutilement, se verront éjecté du projet aussitôt vite qu'ils sont arrivés. Dans le quartier nous ferons des activités que un fait un jeunes de quartier défavorisé à Los Angeles. Nos personnages sont pauvres, donc les voitures et les motos de luxes sont à bannir, les bijoux ou différents accessoires de luxes aussi. Privilégiez des choses simples et basiques, n'oubliez pas que les sports américains baigne dans notre quotidien comme le Basket-Ball avec la NBA, ou bien le football américain avec la NFL, sans oublier le hockey sur glace (NHL) et le Base-Ball (MLB). N'oublions pas non plus que nous somme à la recherche d'argent, et que le moindre petit boulot légal (créant des scènes avec des PNJ comme lavé la voiture du voisin par exemple) ou bien nettoyez plusieurs tags afin de rendre les quartiers plus propres, ce qui pourra donné non seulement une bonne image du ghetto avec les autorités, mais aussi d'acheter les petites choses du quotidiens comme des vêtements neufs, le permis, une voiture d'occasion (seulement si votre personnage IC peut se le permettre), etc...
    D'ailleurs pour les moyens de déplacement, nous ne voulons pas des habitants qui du jour au lendemain ont une voiture comme par hasard. Avant d'avoir une voiture, il faut avant tout avoir gagner l'argent par différents boulots légales ou illégales pour ceux qui seront les plus discrets, puis passer son permis, là pouvoir acheter une voiture d'occasion. Nous ne vous pas non plus, de joueurs qui arrivent avec une voiture faisant croire qu'elle est volé, car la plupart du temps, les voitures volés restent caché et ne sont pas sortit tout les jours en pleins milieux de la rue. Pour ceux qui ont moins de 16 ans, privilégiez les vélos comme le BMX ou le VTT, ce qui sera clairement plus réaliste.
    Les distinctions que l’on peut faire entre la délinquance juvénile et le crime organisé sont nombreuses. La délinquance généralement est définie comme tout acte qui contrevient à une loi. Cette définition ne marque cependant pas la différence qu’il y a entre un mode de vie criminel pleinement assumé et une délinquance que l’on peut considérer comme une série de gestes le plus souvent spontanés, liés à des opportunités immédiates ou des circonstances qui facilitent la commission d’un délit.
    Les bandes de jeunes sont des groupes qui commettent sporadiquement certains délits, peuvent vendre de la drogue ou devenir violentes dans certaines circonstances. Cependant, ils ne sont pas des criminels à temps plein. La plupart vont à l’école et peuvent sembler mener une vie tranquille. D’autres vivent des difficultés comme beaucoup à l’adolescence en vivent : problèmes familiaux, difficultés scolaires, consommation de drogues, etc. Les bandes de jeunes répondent à certains besoins normaux des adolescents, dont principalement le sentiment d’appartenance. Le gang offre reconnaissance, fierté, amitié, etc. À l’intérieur du gang, le jeune se sent valorisé, du moins pour un certain temps.
    Cette valorisation peut provenir du fait que ces jeunes s’identifient comme groupe à un territoire tout petit, un immeuble, un coin de rue. En fait, le territoire donne la raison d’être du gang. C’est ce qui lie les membres ensemble, leur donne une identité de groupe qui est souvent affichée par des couleurs ou encore un graffiti particulier. La logique de territoire et la protection de celui-ci motivent donc la plupart des crimes et actes violents des bandes de jeunes. Ces actes servent à démontrer leur présence et à dire haut et fort aux autres gangs qu’ils sont dans « leur » territoire.

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 7:52